Fascinating French Resources on “le 11-Novembre”

This week, French people are going to celebrate the 100th anniversary of l’armistice (=the armistice), that declared la fin des combats (=the end of fighting) of La Première Guerre mondiale (= World War One).

This treaty was signed le 11 novembre 1918, in a train wagon in a clearing of Rethondes, a small village in Northern France. The peace treaty itself was signed on June 28, 1919, in Versailles: it’s le traité de Versailles.

Since then, the armistice date became a national holiday: le 11-Novembre. Similar to le 8-Mai is for WWII!

French history is something all French people share. It’s part of our background knowledge, and common representations. All these “deeper” French things that we all learned as kids, but that foreigners never have the opportunity to know of – but that you can find in my courses such as Exercise Your French !

Unfortunately, if you try to learn about French history on your own, reading dates and online summaries might make it sound dry and confusing.

Don’t worry!
Today, I’m going to show you some French resources to explore the topic. They’ll help you learn more, feel more, and keep you interested!

Learning goals: Things you’ll be able to do after this lesson
– Explore fascinating French resources about “la Première Guerre mondiale”
– Dive into the resource that you find interesting
– Plan your next trip / find the next movie to watch / play a French board game

Bonjour c’est Géraldine, Bienvenue sur Comme une Française. C’est parti !

Want all the vocabulary of the lesson ?

Want to read this lesson later ?

1) Visites en France

Des visites en France (=special tours in France) are the best way to get an idea of the land where it all happened.

You can follow the officials Chemins de Mémoire (=Memory Trails) in Northern France: click here to find the official website.
You can pick one by its location, theme, or countries involved.

You can follow the trail for les troupes australiennes et néo-zélandaises en France pendant la Première Guerre mondiale (=troops from Australia and New-Zealand in France during the First World War), for instance, through former battlefields, memorials, military cemeteries, and a museum.

A longer trail takes you on the path of the American troops in France during First World War as well, and the British troops – all with their specific tours and places of remembrance for the fallen fighters.

Memory trails can help you reunite with history of the world, of Europe, or of your own family. And at the same time, they can also take you through the underrated green fields of a quaint area of the country. (Bring an umbrella, just in case.)

2) Documents d’époque

Les documents d’époque (=original documents) are primary sources. They’ll offer you a glimpse of what the period really looked like.

You can even browse through them online!
A special website offers tons of resources: 14-18 mission centenaire (= “14-18” is a common French name for WWI. “Centenaire” = centenary.) I recommend you check out la frise chronologique commentée (= annotated timeline) with a lot of documents, photos and books of the time. Click here to find out more.

The “Centenaire” website gets its value from original French archives – such as the monthly online exhibits from the Albert-Kahn collection.

Some notable portfolios:
Migrations pendant la Première Guerre mondiale : a collection of early photographies, about the migrations and displacements caused by the war, in Europe, Africa and the Middle-East.
L’engagement des femmes pendant la Grande Guerre: “Involvement of women during the Great War.” A collection of photos, exhibits, and documentaries you can watch online.
Les colonies pendant la guerre: a website-wide search on all documents about the European colonies during the war.

3) Reportage

Un reportage is a report, a short documentary, about facts and events.

Notable videos I recommend you watch:

C’est quoi l’armistice de 1918 ? – 1 jour, 1 question → In less than 2 minutes, this short video gives you ALL the vocabulary you need to talk about l’Armistice (such as “La der des der” → “The last of the last” = “the very last war,” a French expression for WWI, which was seen as so brutal it could only be the last war of history… Here, “Der” is short for dernière = last)

C’est pas sorcier – guerre de 14-18 (30 minutes) → C’est pas Sorcier is a massively popular TV show, popularizing science and history to children. One reporter is on the field, while the other one is in the truck, using great models and props to help you understand. “C’est pas sorcier” (= “that’s not wizardry”) is a French expression that means “It’s not difficult, it’s not rocket science.”

La première guerre mondiale avec le CNC – Nota Bene → This is a playlist of 10-minute videos about WWI, by French history Youtuber Nota Bene. I love his channel! His video on French colonial troops during WWI is also a great watch. In Comment vit un soldat de la Grande Guerre à l’arrière du front ? (“How does a soldier live the Great War behind the front?”), he shows you a soldier’s daily life–and you get to see inside the great Amiens cathedral!

My previous episode on Le 11 Novembre (from 2014) has some more (sometimes overlapping) vocabulary and resources you can check out.

4) Films

Of course, French cinema also dealt with the Great War.

Notable French movies you can watch:

La chambre des officiers → A 2001 movie based on a 1998 eponymous novel (that I also recommend). A young soldier gets injured and disfigured at the beginning of the war.

Un long dimanche de fiançailles (A Very Long Engagement) → A 2004 movie based on a 1991 novel. Movie by Jean-Pierre Jeunet with Audrey Tautou (same director and actress as in Amelie). Roger Ebert loved it.

Au revoir là-haut (“See you up there”) → A 2017 movie based on a 2013 novel that won Le Prix Goncourt, the most prestigious French literary prize. It tells the story of a disfigured veteran, one of les gueules cassées (= broken faces, from WWI), in a stunning magical epic dark comedy.

Joyeux Noël (Merry Christmas) → A 2005 war drama film based on the Christmas Truce of 1914, with Diane Kruger, Benno Furmann and Guillaume Canet. It was produced by France, Germany, the UK, Belgium and Romania. It’s a good, sentimental movie, maybe more hopeful than the others.

5) Un jeu de société

The First World War also inspired un jeu de société (= a board game) that I enjoyed.

It’s called les poilus (= “the hairy men”, an affectionate nickname for French soldiers in WWI).Official website.

Les Poilus is un jeu coopératif (=co-op board game). You try to survive as a team, through the war, until peace arrives. Keep your spirits up!

Sadly, the game itself was born in tragedy. The illustrations were made by famous French illustrator and cartoonist Tignous. Right before the game released, Tignous was murdered in the Charlie Hebdo shootings on January 7, 2015. Les Poilus is a testament to their will to make friendship stronger than death.

Want to save this for later ?

Your turn now – ET TOI ?

Qu’est-ce que tu vas explorer après cet épisode ? Pourquoi ?
What are you going to explore after this episode? Why?

You can answer in French in the comment section, I’d love to hear from you.
For example, you can say: “Je vais regarder “C’est pas sorcier” car c’est une émission que j’aime beaucoup.” (= I’m going to watch “C’est pas Sorcier” because I love that show.)

I’ll give you pointers for your mistakes and read all your replies on the blog!

And now:
→ If you enjoyed this lesson (and/or learned something new) – why not share this lesson with a francophile friend? You can talk about it afterwards! You’ll learn much more if you have social support from your friends :)

Double your Frenchness! Get my 10-day “Everyday French Crash Course” and learn more spoken French for free. Students love it! Start now and you’ll get Lesson 01 right in your inbox, straight away.
Click here to get started.

Allez, salut :)

Bonne journée,
Géraldine

Join the conversation!

  • Merci de nous avoir partagés cette vidéo ! La Première Guerre mondiale, ça m’intéresse beaucoup.

    Dans la région du Chicago, il y a un monument à la première guerre mondiale qui s’appelle Cantigny Park ; ça m’a beaucoup touché. Le parc porte le nom de la bataille qui a eu lieu près de la ville Cantigny dans le département de la Somme en 1918. Plusieurs soldats américains y ont combattu.

    Et à tous qui sont mort pendant WWI : on se souvient d’eux et on leur rend hommage, surtout aujourd’hui

  • Salut Geraldine, je te remercie pour le list des ressources pour le premier guerre mondial. Vraiment comprehensive. Je vais essayer de regarder le film ‘Au revoir la haut’ comme j’ai lu le livre il ya 3 ans. J’adorais le sentiment noir.A bientot Maggie

  • Salut Géraldine. Merci pour cette leçon intéressante. J’apprécie surtout la liste et les liens aux resources. Et je viens de voir un nouveau film qui a lieu après la guerre. C’est L’École Buissonnière. Même si ce n’est pas un film qui parle directement de la guerre, on y voit les résultats de la guerre et c’est un très bon film.

  • Merci Géraldine pour votre bon travail sur les resources proposées liées a la Premiere Guerre Mondiale. Je l’aprécie beaucoup et quand j’ai un moment je vais m’y lancer. “La der des ders”, c’est une nouvelle expression pour moi. En anglais on dit …. It was to be ” the war to end all wars”. Bernadette

  • bonjour, j’aime bien ce vidéo, et vous nous avez bien expliqués par contre, j’aimerais vous pouez nous envoyer le programme des grammaires, car je me sens elles sont difficules

  • La frise chronologique documentée est particulièrement intéressante et très bien présentée. Je vous remercie pour le site internet suggéré.

  • Je vais regader «Un long dimanche de fiançailles», parce que j’ai eu la vidéo depuis plusieurs années, mais je n’ai pas osé le regarder.

  • La vie de David Magnan (Lili des Bellons), un jeune soldat français, terminée beaucoup trop tôt par la Première Guerre mondial ~

    Mon cher Lili ne l’accompagna pas avec moi au petit cimetière de La Treille,
    car il l’y attendait depuis des années, sous un carré d’immortelles : en 1917,
    dans une noir forêt du Nord, une balle en plein front avait tranché sa jeune
    vie, et il etait tombé sous la pluie, sur des touffes des plantes froides dont
    il ne savait pas les noms. Telle est la vie des hommes. Quelques joies, très
    vite effacées par d’inoubliables chagrins. Il n’est pas nécessaire de dire
    aux enfants.

    Marcel Pagnol ~ Le Château de ma mère

  • Excellent leçon, merci beaucoup, Géraldine. J’ai vu La Chambre des Officiers l’autre soir pour la première fois et j’ai pleuré comme une madeleine. Après les atrocities et la brutalité des guerres de 14-18 et 39-45, on espère que cette dernière est vraiment la der des der….. Amicalement, Louise

  • Bonjour Géraldine,

    Merci pour votre vidéo de ressources. J’ai déjà vu ‘Un long dimanche de fiançailles’ et ‘Joyeux Noel’ et quelques épisodes de ‘C’est pas sorcière’, mais pas encore l’épisode de la Guerre mondiale 14-18 ; et je vais la regarder et chercher sur Google exactement où se trouve Rethondes au nord de la France. Franchement, je déteste toutes les guerres, elles apportent des expériences trop sombres et très tristes, mais l’armistice / la ‘’joyeuse FIN’’ de la première guerre mondiale est trop importante pour ne pas savoir plus, et je ne veux pas rater cette opportunité pour commémorer de 100 ans anniversaire sans écrire quelques mots et en savoir plus grâce à votre excellente vidéo.

    Amitiés,
    Tran

  • Je vais explorer ‘les chemins de mémoire pour les troops australiennes et néo-zélandaises en France pendant la première guerre mondiale’ parce que mon père était un ancien combattant australien pendant cette guerre en France entre 1916-1918. Il est devenu prisonnier des allemandes en avril 1918. L’armistice pour moi est une journée pour rappeller mon père (mort en 1969) – et son frère (mon oncle) qui est mort des blessures pendant cette guerre et est intérré en France.

  • Bonjour Géraldine. Ce va?

    J’ai apprécié votre leçon sur le 100e anniversaire de l’armistice et je pensais publier une mini-leçon sur l’utilisation américaine de l’événement et de son nom. Aujourd’hui, le 11 novembre est appelé «Journée des anciens combattants» (Veterans Day) depuis 1954, date à laquelle le nom de «Jour de l’armistice» a été modifié. On pourrait remarquer qu’il n’y a pas d’apostrophe (pas “Veteran’s ni Veterans’); L’explication est que les vacances n’appartiennent pas aux anciens combattants; au contraire, cela les honore.

    Beaucoup d’Américains l’appelaient également «Journée de la décoration», parce que c’était le jour où les anciens combattants de la “WWI” (14-18 ans) portaient leurs médailles («décorations»). Les Américains, comme mon grand-père, portaient aussi un coquelicot (“poppy”) à l’épaule ou épinglés dans leur chemise, car le coquelicot était le symbole de la guerre. Étrangement, cependant, les Américains portaient des coquelicots de couleurs différentes – blanc, jaune, orange, ou autre chose, et ils ne réalisaient pas que les coquelicots étaient censés être rouge (“crimson”), ce qui représente le sang versé dans le poème de Flanders Field.

    Une petite correction à votre introduction en anglais. En anglais, nous appelons des unités de train telles que celle dans laquelle l’Armistice était signé «car» (train car, railroad car), pas un «wagon». Ceci est encore plus déroutant à cause du nom de la célèbre compagnie de train, Compagnie Internationale des Wagons-Lits. «Wagon-lit» en français signifie ce que nous appelons en anglais une «sleeping car», parfois appelé «Pullman» d’après l’homme qui les a inventés. Vous connaissez le nom «Pullman» de la chaîne hôtelière française AccorHotels, mais il vient aussi de George Pullman, l’Américain qui a investi le sleeping car, uhhh, “sleeping wagon” éclairé. Et la confusion finale vient du nom français de ce que nous appelons un “bus”, ce que vous pouvez appeler une “car”. Tres drol.

    Merci et bonjour!!

  • Je vais regarder des documents de l’époque, parce qu’ils sont les sources premières et tout à fait intéressantes. Merci Geraldine pour les idées à propos des ressources sur la première guerre mondiale.

  • Salut Géraldine !!
    De Wikipédia !!
    “La clairière de l’Armistice , aussi appelée clairière de Rethondes , est la clairière où se trouvait le wagon dans lequel ont été signés l’ armistice du 11 novembre 1918 entre la France, ses alliés et l’Allemagne….. Son nom secondaire — de « clairière de Rethondes » — vient de sa proximité avec l’ancienne gare de Rethondes a qui était située sur la commune de Compiègne et non sur la commune voisine de Rethondes , dont elle était séparée par la rivière Aisne”.
    Donc, Rethondes ou Compiègne?

    Je suis allé un fois à Compiègne après une visite à Fromelles. Fromelles est bien connu des Britanniques et des Australiens. Deux batailles désastreuses ont déroulées en 1915 et de nouveau en 1916.
    Fromelles est également bien connu en France que de nombreux corps ont été retrouvés et inhumés là-bas en 2010 lors d’une cérémonie en présence du prince Charles.
    Bises
    Brian

  • Felicitations, Geraldine, pour cette reportage! Je vais consulter Nota Bene et, ,aussi, les photos d’Albert Kahn. Malheureusement, le nord de la France a beaucoup souffert, pendant la Grande Guerre et aussi la Deuxieme Guerre Mondiale. Mon papa etait avec l’armee americaine a Cambrai et j’ai visite plusieurs fois les champs de bataille et les cimitieres la-bas avec notre “famille” dans la region.

  • Merci beaucoup pour cette vidéo ! Je m’intéresse beaucoup à la Première Guerre mondiale, non pas tant aux batailles qu’aux aspects politiques qui continuent d’influencer notre monde à ce jour. Je consulterai toutes les ressources que vous mentionnez ! Je connais déjà C’est Pas Sourcier, qui est remarquable.

    L’impact de cette guerre en France est très clair d’après tous les monuments commémoratifs que l’on peut voir dans chaque ville. Je suis si heureux que vous ayez décidé de consacrer une de vos vidéos à ce sujet. Merci encore pour tout ce que vous avez fait pour améliorer la compréhension de la langue et de la culture française !

  • Je dois recommander le liver, “La Peur” de Gabriel Chevallier. Je suis Americain et j’ai trouvé ce livre à une vente des livres d’occaision dans un petit coin des livres française. C’est un livre de la guerre de quatorze du pointe de vue d’un poilu. Chevailler étais un soldat français pendant presque toute la guerre donc c’est une sorte d’autobiographie.

    Quand je l’ai trouvé j’étais dans le commencement de mon apprentissasge du français. En ce qui concerne le vocabuliare du livre ça a dépassé mon français. Mais même pendant ma première lecture j’ai réalizé que ce livre est parmi le meilleur livre j’ai jamais lu. Depuis je l’ai lu cinq ou six fois. Chaque fois je l’ai compris un peu plus.

    Je me suis demandé pourquoi que je n’ai jamais entendu de ce livre. En tous cas je le fortement recommande.

  • Salut Gèraldine. Merci pour cette video, plein d’infos. Je vais regarder toutes les recommandations mais la priorité est le je du société Les Poilus.

  • Double Your Frenchness

    Crash Course

    Enroll in in my free 10-lesson course that has helped thousands like you 2x their Everyday French in 10 days!

    Share this post!

    >